Bourse de recherche de l'Université de Sydney, Australie, Enhanced Business School 2023- 2024, Entièrement financé

Date limite : Ouvert
 

Denoscription de la bourse :

La bourse de recherche 2023-2024 de l'école de commerce améliorée de l'Université de Sydney en Australie est ouverte aux étudiants internationaux. La bourse permet des programmes de niveau post-universitaire dans le domaine de toutes les matières enseignées à l'Université de Sydney. La date limite de la bourse est ouverte.Bourse annuelle minimale de 45 950 $ pour aider les étudiants à étudier un doctorat ou une maîtrise en philosophie à la University of Sydney Business School :
  • Étudiant débutant en recherche postdoctorale ;
  • Minimum 45 950 $ par an (jusqu'à 4 ans) ;
  • 30 septembre 2022.
 

Le niveau de diplôme :

La bourse de recherche 2023-2024 de l'école de commerce améliorée de l'Université de Sydney en Australie est disponible pour entreprendre des programmes de troisième cycle à l'Université de Sydney.  

Sujets disponibles :

Les sujets suivants sont disponibles pour étudier dans le cadre de ce programme de bourses : Tous les sujets.
 

Avantages de la bourse :

Bourse primaire :
  • Allocation de 35 950 $ par an (indexée au 1er janvier) pendant 3,5 ans pour les titulaires d'un doctorat (avec possibilité d'étendre à quatre ans, sous réserve d'approbation), ou jusqu'à 1,5 an pour les titulaires d'une maîtrise en philosophie (MPhil) ;
  • Des frais de scolarité académiques sont également prévus pour les récipiendaires internationaux, pendant 3,5 ans pour les titulaires d'un doctorat (avec une possibilité d'extension à quatre ans, sous réserve d'approbation), ou jusqu'à 1,5 an pour les titulaires d'une maîtrise en philosophie (MPhil) ;
  • De plus, les récipiendaires auront la possibilité de recevoir au moins 10 000 $ par année pour l'exercice de fonctions d'enseignement spécifiques. Les détails seront donnés au moment de l'offre de bourse.
Bourse complémentaire :
  • Allocation d'allocation annuelle équivalente à la différence entre la bourse financée de l'extérieur et le taux du programme de formation à la recherche (RTP) pendant la durée de la bourse ;
  • Tenable jusqu'à 3,5 ans pour les titulaires d'un doctorat (avec possibilité d'extension à 4 ans, sous réserve d'approbation) et jusqu'à 1,5 an pour les titulaires d'un MPhil ;
  • Uniquement disponible pour les étudiants qui ont reçu une bourse externe de l'Université et qui terminent un diplôme de recherche à la University of Sydney Business School.

Nationalités éligibles :

Les étudiants internationaux sont éligibles.  

Critère d'éligibilité :

Vous devez :
  • être étudiant à temps plein ;
  • postuler pour étudier un diplôme de recherche de troisième cycle à la University of Sydney Business School ;
  • ne pas avoir commencé votre diplôme de recherche de troisième cycle.
 

Procédure de demande :

Faites une demande d'admission au  doctorat en philosophie (affaires)  avant la date de clôture pour être pris en considération pour l'attribution du semestre suivant.

Cette bourse a été développée pour soutenir des chercheurs exceptionnels qui entreprennent des recherches de troisième cycle avec la University of Sydney Business School.

Termes et conditions :

Origines : un. La bourse de recherche Enhanced Business School (EBRSS) a été développée pour soutenir des chercheurs exceptionnels qui entreprennent des recherches de troisième cycle au sein de la University of Sydney Business School.

Admissibilité :

  • Les candidats qui demandent à être admis pour des études à temps plein dans un diplôme de recherche de troisième cycle au sein de la University of Sydney Business School dans les délais annoncés seront automatiquement pris en compte ;
  • Les candidats qui ont commencé leur diplôme de recherche de troisième cycle à l'Université de Sydney ne sont pas éligibles ;
  • C'est une condition d'acceptation de l'EBSRS que les boursiers retirent les demandes de financement du programme de formation à la recherche (RTP).
 

Critères de sélection :

  • Le candidat retenu recevra la bourse sur la base de ses réalisations académiques et de son potentiel de recherche ;
  • Le candidat retenu se verra attribuer la bourse sur la nomination d'un comité de sélection composé du doyen associé de l'éducation à la recherche, ou de son candidat, et d'au moins deux autres membres du personnel académique de l'école de commerce de l'Université de Sydney.
 

Valeur et durée :

  • La bourse fournit une allocation annuelle (allocation de subsistance) pendant 3,5 ans. Il est possible de prolonger la bourse jusqu'à 4 ans pour les doctorants sous réserve de la disponibilité des fonds et avec l'approbation du doyen associé de l'enseignement de la recherche, conformément à la politique universitaire pertinente. Les candidats au MPhil se verront attribuer la bourse jusqu'à 1,75 ans, date à laquelle ils devront passer au doctorat. Aucune prolongation n'est possible ;
  • La valeur de l'allocation est indexée chaque année le 1er janvier sur la valeur de la bourse RTP de l'Université de Sydney ;
  • Des frais de scolarité académiques sont également prévus pour les bénéficiaires internationaux. Les titulaires d'un doctorat international verront leurs frais de scolarité universitaires couverts pendant 14 périodes de recherche avec une possibilité d'extension jusqu'à 16 périodes de recherche sous réserve de la disponibilité des fonds et avec l'approbation du doyen associé de l'enseignement de la recherche, conformément à la politique universitaire pertinente. Les titulaires d'un MPhil international verront leurs frais de scolarité couverts jusqu'à 7 périodes de recherche. Aucune prolongation n'est possible ;
  • Les périodes d'études déjà entreprises en vue du diplôme avant le début de la bourse seront déduites de la durée maximale de la bourse ;
  • La bourse ne peut être reportée sans l'approbation préalable du doyen associé de l'enseignement de la recherche ou de son candidat, ni transférée à un autre domaine de recherche ;
  • Aucun autre montant n'est exigible ;
  • La bourse sera offerte sous réserve de la disponibilité des fonds ;
  • Admissibilité à la progression ;
  • La progression est soumise à la réussite de l'évaluation annuelle des progrès, au maintien de progrès satisfaisants dans les cours et à l'achèvement des jalons de recherche de l'école ;
  • Dispositions relatives aux congés ;
  • Le boursier reçoit jusqu'à 20 jours ouvrables de congé de loisirs chaque année de la bourse et cela peut être accumulé. Cependant, l'étudiant perdra tout congé inutilisé restant lorsque la bourse sera terminée ou terminée. Le congé de loisirs n'entraîne pas de charge de congé et l'accord du superviseur doit être obtenu avant la prise de congé ;
  • Le boursier peut prendre jusqu'à 10 jours ouvrables de congé de maladie chaque année de la bourse et cela peut être accumulé pendant la durée de la bourse. Les étudiants ayant des responsabilités familiales, s'occupant d'enfants malades ou de parents, ou victimes de violence domestique, peuvent convertir jusqu'à cinq jours de leur droit annuel à un congé de maladie en congé d'aidant sur présentation d'un ou de plusieurs certificats médicaux. Les étudiants qui prennent un congé de maladie doivent en informer leur superviseur dès que possible ;
  • Les titulaires de la bourse peuvent bénéficier d'un congé de maladie payé supplémentaire pouvant aller jusqu'à un total de douze semaines pendant leur bourse pour des périodes de maladie médicalement justifiées où l'étudiant n'a pas suffisamment de droits à congé de maladie disponibles en vertu de la clause 6b ci-dessus. Les étudiants qui demandent un congé de maladie payé supplémentaire doivent le faire au début de leur absence ou dès que possible. Des périodes de congés de maladie payés supplémentaires sont ajoutées à la durée de la bourse ;
  • Une fois que les titulaires de la bourse ont terminé douze mois de leur bourse, ils ont droit à un maximum de douze semaines de congé de maternité payé pendant la durée de la bourse. Les étudiantes qui demandent un congé de maternité payé doivent le faire au moins quatre semaines avant la date prévue de l'accouchement. Des périodes de congé de maternité payé sont ajoutées à la durée de la bourse. Les titulaires de la bourse qui n'ont pas terminé douze mois de leur bourse peuvent accéder à un congé de maternité sans solde grâce aux dispositions de suspension ;
  • Recherche à l'étranger ;
  • Le boursier ne peut normalement pas effectuer de recherche à l'étranger au cours des six premiers mois suivant l'attribution ;
  • Le boursier peut effectuer jusqu'à 12 mois de recherche en dehors de l'Australie. L'approbation doit être demandée au superviseur de l'étudiant, au chef de département et au diplôme supérieur du Centre d'administration de la recherche (HDRAC), et ne sera accordée que si la recherche est essentielle à l'obtention du diplôme. Toutes les périodes de recherche à l'étranger sont cumulatives et seront comptabilisées dans la candidature d'un étudiant. Les étudiants doivent rester inscrits à temps plein à l'Université et recevoir l'approbation de compter le temps d'absence ;
  • Interruption ;
  • Le boursier ne peut suspendre sa bourse au cours de ses six premiers mois d'études, à moins qu'une disposition législative ne s'applique ;
  • Le boursier peut demander jusqu'à 12 mois de suspension pour quelque raison que ce soit pendant la durée de sa bourse. Les périodes de suspension sont cumulatives et le fait de ne pas reprendre les études après la suspension entraînera la résiliation de la bourse. L'approbation de la suspension doit être donnée à la fois par le HDRAC et le chef du département concerné. Les périodes d'études vers le diplôme pendant la suspension de la bourse seront déduites de la durée maximale de la bourse.

Changements d'innoscription : Le récipiendaire de la bourse doit informer rapidement le HDRAC et son superviseur de tout changement prévu à son innoscription, y compris, mais sans s'y limiter : le schéma de fréquentation, la suspension, le congé, le retrait, le transfert de cours et la mise à niveau ou la rétrogradation de la candidature. Si le titulaire de la bourse ne fournit pas d'avis des changements identifiés ci-dessus, l'Université peut exiger le remboursement de toute allocation payée en trop.

Conversion entre programmes de recherche : Le boursier peut convertir un MPhil en PhD à condition que ce changement de candidature soit approuvé par le HDRAC et l'École. La durée maximale de la bourse convertie sera le temps restant pour leur nouvelle candidature, à condition qu'elle ne dépasse pas 16 périodes de recherche.

Résiliation : Sauf résiliation conformément aux dispositions spécifiées dans les clauses précédentes, la bourse prendra fin :

  • lors du dépôt de la thèse ou à la fin de la bourse ;
  • en cas de démission ou de retrait de l'étudiant de son programme HDR ;
  • si l'étudiant cesse d'être étudiant à temps plein et qu'une autorisation préalable n'a pas été obtenue pour détenir la bourse à temps partiel ;
  • lorsque l'étudiant a effectué 16 périodes de recherche à temps plein pour un doctorat ou 7 périodes de recherche à temps plein pour un MPhil ;
  • si le récipiendaire reçoit une bourse d'allocation alternative dont la valeur dépasse 75% de l'EBSRS. L'EBSRS sera fournie sous forme de bourse de frais de scolarité uniquement, le cas échéant ;
  • ne reprend pas ses études à la fin d'une période de congé approuvée, ou ;
  • si l'étudiant cesse de répondre aux critères d'éligibilité spécifiés pour cette bourse (autrement que pendant une période au cours de laquelle la bourse a été suspendue ou pendant une période de congé approuvé);

La bourse peut également être résiliée par l'Université avant cette date si, de l'avis de l'Université :

  • le programme d'études n'est pas réalisé avec compétence et diligence ou conformément aux termes de cette offre ;
  • l'étudiant ne parvient pas à maintenir des progrès satisfaisants, ou ;
  • l'étudiant a commis une inconduite ou une autre conduite inappropriée.

Les versements d'allocations seront suspendus pendant toute la durée de tout processus d'enquête/d'appel ;

Une fois la bourse résiliée, elle ne sera pas rétablie, sauf en cas d'erreur de l'Université.

Inconduite :

  • Si, au cours de la bourse, un étudiant se livre à une mauvaise conduite ou à une autre conduite inappropriée (soit pendant la bourse, soit en relation avec la candidature de l'étudiant et son admissibilité à la bourse), qui, de l'avis de l'Université, justifie le recouvrement des fonds versés à l'étudiant, le L'Université peut exiger que l'étudiant rembourse les montants de l'allocation et tout autre paiement effectué à l'étudiant dans le cadre de la bourse. Des exemples d'une telle conduite incluent et sans s'y limiter ; malhonnêteté académique, inconduite en recherche au sens du  Code de conduite de la recherche  (par exemple, plagiat dans la proposition, la réalisation ou la communication des résultats de la recherche, ou défaut de déclarer ou de gérer un conflit d'intérêts grave), violation du  Code de conduite pour les étudiants et fausses déclarations dans les documents de candidature ou autres documents associés à la bourse ;
  • L'Université peut exiger un tel remboursement à tout moment pendant ou après la période de la bourse. De plus, en acceptant cette bourse, l'étudiant consent à ce que tous les aspects de toute enquête sur une faute liée à cette bourse soient divulgués par l'Université à l'organisme de financement et / ou à tout organisme professionnel concerné.